Anniversaire des 20 ans du site du Cormier

Le patriarcheLe 11 mai 1996, François Daubert, maire de Laval, accompagné du président de l'association des jardins familiaux de l'époque, M. Baumert, inaugurait le nouveau site du Cormier qui allait compter 87 parcelles au sein de l'association. Cette nouvelle implantation de jardins familiaux faisait suite à une expropriation pour permettre la construction du siège du crédit Mutuel sur l'ancien site de la croix des landes.

Avec ce transfert, les jardiniers ne perdaient pas au change en raison des équipements proposés sur un lieu aménagé pour la circonstance : cabanons neufs pour l'ensemble du site, larges allées, adduction d'eau avec de nombreux points de puisage, site sécurisé par une robuste clôture avec portail adapté.
Et vingt années se sont écoulées paisiblement au rythme des saisons et des météos changeantes.
Depuis, ce site s'est vu agrandir de 26 nouvelles parcelles avec les mêmes équipements.
Aussi, en ce samedi 10 septembre 2016, une petite fête était organisée sur la grande place du Cormier pour marquer l'évènement des vingt ans du Cormier et rassembler les jardiniers des autres sites. Pour l'occasion, une estimation du poids d'un panier garni de légumes était proposé à ceux qui le désiraient pour la modique somme de 1 € par pesée. Ce petit jeu a permis de récolter une cinquantaine d'euros destinés aux virades de l'espoir. Le panier pesait 17,800 kg.
Mais notre petite réunion revêtait un caractère particulier en la présence du doyen de l'association, André Pasquier qui, avec ses 99 printemps, s'occupe encore d'une façon tout à fait exceptionnelle de son lopin de terre. Pour l'exemple, un de ses poireaux donnés pour le panier garni enregistrait un poids de 1 kg. Nous sommes très fiers de compter parmi nous une personne aussi atypique tant sur le plan physique que mental. De là à en déduire que le jardinage conserve, le pas est vite franchi.
La pratique du jardinage engendre une activité saine où l'on oublie tout pour regarder évoluer la nature au gré des saisons. La convivialité et le partage en sont les valeurs essentielles. Et dernier avantage et non des moindres, avoir le luxe de manger des produits naturels dits bio est, aujourd'hui, une autre valeur qui ne se mesure pas. Un grand merci à celles et ceux qui étaient présents.
Voir les photos

Elie Vayssière

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.