Bourdon terrestre

Il est essentiel en région tempérée où il est plus efficace que les abeilles car il pollinise dès l'aube, au printemps à des températures inférieures à 15°C, par temps couvert, pluvieux et même venteux. Il présenterait une importance croissante en matière de pollinisation, en raison notamment du recul des populations d'abeilles sauvages et domestiques.

Il est aujourd'hui élevé pour la pollinisation et on trouve dans le commerce des petits nichoirs et des ruches à bourdons. Il est notamment utilisé en culture sous serre où son comportement très peu agressif et ses aptitudes à faire vibrer les fleurs des plants de tomates ou à polliniser uniformément les fleurs des fraisiers sont très appréciées.

 007 1

Le bourdon terrestre est un insecte de 11 à 23 mm caractérisé par son abdomen à l'extrémité blanche, parfois teintée de roux. Le collier et le 2e segment abdominal sont orange ou jaune d'or. Ceci lui vaut le surnom de "cul blanc".

Le bourdon est végétarien, il ne se nourrit du nectar de fleurs et les larves se nourrissent de pollen récolté par les ouvrières. La femelle est une besogneuse toujours active en quête d’un trou dans le sol ou sous le plancher de la cabane du jardin, ou d’un ancien terrier de mulot, pour y fonder une nouvelle colonie, qui atteindra en été 400 à 500 bourdons.

Sans ces insectes placides, la production potagère diminuerait considérablement

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.