LES INSECTICIDES MAISON

LES INSECTICIDES MAISON

C'est la guerre ! Et dans cette guerre aux insectes nuisibles, mon grand père était impitoyable dés qu'il les observer sur ses légumes. En vieux grognard des potagers,

il avait toute une batterie de préparation maison pour s'en débarrasser.

 

Le pouvoir des plantes

La préparation : Pour extraire les principes actifs des plantes fraîches ou séchées, et les solubiliser, trois méthodes s'offrent à nous : la macération 

(les végétaux trempent un certain temps dans l'eau), la décoction (les plants bouillent dans l'eau) et l'infusion (une macération dans de l'eau préalablement bouillie

qui se fait hors du feu) Après un simple filtrage, les solutions sont prêtes à l'emploi!

La conservation : Celle-ci est limitée dans le temps, en général de quelques semaines à quelques mois. Stockez les préparations insecticides dans des

contenants en matière plastique opaque à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité.

Le mode d'emploi :Les préparations insecticides fabriquées à partir des plantes agissent uniquement par contact, il est donc inutile de traiter préventivement.

Vous devez attendre d'observer les premiers individus ou leurs dégâts. Utilisez ces produits essentiellement par pulvérisation, éventuellement après dilution,

en prenant soin de bien traiter les parties moins accessibles, comme le dessous des feuilles.

♦ L'efficacité : En comparaison des produits chimiques de synthése, leur pouvoir est moindre. De ce fait, les pulvérisations doivent être répétées pour éliminer

tous les insectes nuisibles, quelquefois plusieurs jours de suite.

Quel type d'eau?

Utilisez de préférence de l'eau de pluie, de source ou d'un puits, car l'eau du robinet est trop riche en chlore. Le cas échéant, laissez reposer le volume d'eau nécessaire pendant une journée au soleil ou prés d'une source de chaleur pour diminuer la teneur en chlore.

Le casting des plantes insecticides 

L' ail : infusez une tête d'ail ( Allium sativum) dans 10 litres d'eau pendant 15 heures. Ajoutez 100 g de savon noir. Pulvérisez sur les pucerons et

les acariens et utilisez en répulsif contre la mouche de la carotte et la teigne du poireau. Conservez quelques jours à quelques semaines.

♦ L'absinthe : Faites macérer 3 kg d'absinthe fraîche ( Artemisia absinthium) dans 10 litres d'eau durant 12 jours. Pulvérisez non dilué sur les pucerons et

tous les 15 jours contre les altises et les chenilles. Egalement efficace contre les limaces, les escargots et les loches . Conservez quelques semaines.

La prêle : La prele des champs1 800x422Placez 250g de prêle fraîche (Equisetum arvense) ou 50 g de prêleséche en poudre dans 10 l d'eau et laissez macérer 10 jours.

Pour une décoction, portez à ébullition, après seulement 1 journée de macération. Employez, non dilué contre les pucerons et les acariens. Conservez plusieurs seamines.

 

La tanaisie : 20150730 112721 800x600 tanaisieFaites macérer 400 g de tanaisie fraîche(Tanacetum vulgare ), feuilles, tiges ou fleurs, dans 10 l d'eau. Après 24h,

portez à ébullition durant 15 minutes. Utilisez non dilué contre les pucerons, les aleurodes, les altises, les chenilles et leurs papillons

et les otiorhynques. Conservez quelques semaines.

La tomate : Laissez macérer 1 kg de feuilles fraîches et saines ou de tiges de tomates (Lycopersicon esculentum) dans 10 litres d'eau

pendant de 2 ou 3 jours. Utilisez sans dilution contre le puceron, l'altise, la piéride du chou et la teigne du poireau. Conservez plusieurs semaines.

BON à SAVOIR  Le savon noir est un insecticide utile et biologique, car il est fabriqué à base d'huiles végétales. Vous pouvez l'utiliser contre les pucerons à raison de 200g pour 10 litres d'eau. Il est quelque fois recommandé d'utiliser ce savon comme agent mpouillant pour améliorer le contact entre la préparation insecticides et les végétaux. Si vous ajoutez 50 cl d'alcool à brûler et 8g de sel de mer à cette préparation pour renforcer son action. Elle est alors efficace contre les acariens et les chenilles. 

 

5 votes. Moyenne 3.40 sur 5.