Merci de laisser votre message sur notre LIVRE D'OR

Orjf 

 

34 message(s) dans le livre d'or

  • Célinette
  • Le 20/07/2019

Bonjour à tous ! J'ai réalisé un petit film pour mettre à l'honneur nos jardins de la Croix des Landes. J'espère qu'il vous plaira ! Vous pouvez le visualiser en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://youtu.be/inQFEO2DBcM

  • Jean-Pierre
  • Le 04/04/2019

Bonjour camarades jardinières et jardiniers !

Je ne vous cache pas que je suis un jardinier particulièrement têtu qui ignore volontiers les conseils amicaux de ses potes de cultures maraichères. Je milite avec une détermination sans faille pour la liberté de se fourvoyer au risque de subir les quolibets des tricentenaires locaux.
Mais aujourd’hui, j’ai décidé de faire amende honorable, comme on dit dans la gendarmerie.
En effet, depuis quasiment 2016, mes collègues de rosé frais, (de Camargue de préférence, mais hélas, on n’en trouve plus) me répètent de manière aussi lancinante qu’un morceau de piano d’Erik Satie :
« Eh Abruti ! Si en septembre tu sèmes de la phacélie, au printemps, tout te sourit ! »
Comprimé par une pression à vous éclater les artères, j’ai décidé, après un long débat avec moi-même de tenter pour une fois d’écouter ces ancêtres directifs et ombrageux comme un sous-bois mayennais.
Septembre 2018, mardi matin, 9h :
Achat pour la modique somme de 11 euros 98 de 500 grammes environ de phacélie facétieuse, chez l’père Latulipe, grainetier à Saint-Patrobien-les oies pas sages.
Septembre 2018, mardi après-midi, après la sieste :
Envolée lyrique des précieuses graines sur le sol superficiellement griffé de mon potager.
Et là, camarades jardinières et jardiniers, le miracle se produit ! En moins de temps qu’il ne faut à un amateur de jus de raisin fermenté pour lever son vieux coude afin d’humecter dignement son gosier asséché par les années, la plante miraculeuse offre son gracieux feuillage à mes yeux de néophyte.
Alors les plantes sauvages aussi envahissantes que la pub à la télé pendant la série Rex, se font toutes petites et finissent par mourir étouffées par la force tranquille de cet engrais vert extraordinaire.
Mars 2019, mardi matin, 10h33 :
A l’aide de mon fidèle râteau prénommé Claudius, je brise les tiges fragiles comme un pied de verre en cristal de Bohême de la jolie plante licite. Puis, grâce à l’amicale collaboration de ma grelinette surnommée Marie-Pascale, je décompacte la terre avec la facilité d’un sportif de haut niveau.
Un p’tit coup de croc pour former des billons et hop, envoyez les oignons ! Avec les feuilles récupérées, je paille les fraisiers !
Désormais, je ne travaille la terre qu’à la demande des végétaux.
En attendant, la phacélie se prélasse au soleil pour mieux fleurir afin de m’offrir gracieusement des graines pour la saison prochaine !
Tout ce temps gagné me permet d’écrire des inepties sur le prestigieux site des jardins familiaux !
Comme quoi, on n’écoute jamais assez les anciens, non ?
Oui mais bon…
A bientôt !
Et vive la phacélie libre !

Bonne année camarades jardinières et jardiniers !

Oh ! 2019 ? Déjà ?
Bon, pas de panique, il y en aura encore beaucoup d’autres ! Soyons optimistes !

Un petit mot sur l’assemblée générale avec ses échanges à la fois instructifs et joyeux !
Ambiance détendue, le rosé était bon, la galette rassasiante.
C’est toujours un plaisir de se rencontrer, de découvrir de nouveaux visages, d’écouter des avis divergents, bref, de débattre, mot à la mode en ce moment.

Après avoir délaissé mon jardin pendant quelques semaines, je suis retourné prendre de ses nouvelles. Une inspection s’impose, cela va sans dire.
Les pieds de vigne seront à tailler le mois prochain, je crois. Comme je suis distrait et dur de la « comprenette », je vais devoir encore demander à ce jardinier filiforme et un rien directif de me reformer à cette tâche particulièrement délicate.
Oublié le safran, dévoré par des ravageurs sans pitié, j’ai perdu l’espoir de le revoir fleurir un jour. Snif !
Le tas de compost sera à retourner ! Il faut absolument que je retrouve ma fourche !
Youpi, les groseilliers à maquereaux tiennent le coup face aux caprices de l’hiver et les noisetiers sont prometteurs. ( Récolte 2018 : trois énormes noisettes !)
Les deux abricotiers offerts gracieusement par un pote de jardin semblent motivés pour m’offrir de délicieux fruits sucrés dans quelques décennies. Les framboisiers vivent leur vie dans la haie sauvage, se mélangeant aux sureaux sans complexe. Les deux pruniers, très fainéants l’an dernier, me promettent une récolte abondante pour cette année. Quant aux kiwis, souffreteux et malingres, je croise les doigts pour qu’ils fleurissent enfin cette année.
Quelques salades rouges me rappellent qu’il est bien inutile d’acheter à l’hyper cette abominable salade en sachet à l’odeur désagréable. Une douzaine de navets, des radis noirs, du fenouil qui repousse miraculeusement, des choux chinois lilliputiens qui comme moi n’ont jamais réussi à grandir, quelques pousses de roquette m’invitent à faire mon maigre marché.
Tiens voilà Robert ! Il me fixe d’un regard désapprobateur, contrarié par mon absence prolongée ou bien par mon retour inopiné, allez savoir ! Il est comme ça Robert, un peu caractériel et n’apprécie pas qu’on pénètre sur son territoire. Nourri l’hiver par un jardinier philanthrope, ce peu farouche rouge-gorge s’invite souvent à notre table pour récupérer quelques morceaux de chips et autre friandise.
La vie est belle au jardin et s’habille bien souvent d’inactivité frénétique. Les légumes sont comme les jardiniers, il ne faut pas les bousculer. Ils vivent au rythme des saisons, s’endorment l’hiver pour mieux sortir de l’hibernation au printemps !
A bientôt pour de nouvelles aventures végétales !

Jean-Pierre du 142

  • Ju'âne Pedro (site web)
  • Le 09/06/2018

Jardinières ! Jardiniers !

La situation est gravissime !
La pluie fait des ravages sur nos fragiles cultures !
Des hordes de limaces sanguinaires dévorent avec une férocité effrayante nos plans de salades, nos courgettes, nos fraises, nos haricots, nos choux etc…
Ces terrifiantes bestioles s’invitent aussi, sans vergogne, dans nos minuscules verres de rosé de Sablé de Camargue ! Un crime impardonnable !!!!
La pourriture grise menace les oignons ! Le mildiou serait sur le point d’apparaître, d’après les propos ombrageux d’un jardinier à sandalettes. Les doryphores, très excités par l’humidité ambiante, se reproduisent à la vitesse d’un cheval au galop poursuivi par des vagues écumantes dans la baie du Mont-Saint-Michel !
Bref, tout va mal et la famine menace !
Que fait le gouvernement ?
Rien, une fois de plus !

Afin d’assécher nos jardins transformés en rizière, j’invite toute la population jardinière à manifester à Paris, devant le palais de l’Elysée, à une date de son choix !
Principales revendications :
- Retour sans délai du soleil !
- Eradication des infâmes limaces !
- Une prime de 7896,41 euros versée à chaque jardinière et jardinier pour préjudice financier et moral !
- Atomisation immédiate à l’aide d’une bombe à neutrons sélectifs des doryphores, prédateurs de nos « Amandine » et autre « Rate » bien triste par ce temps pluvieux !

Prévoir banderoles et pique-nique biologique, avec rosé d’où vous voulez et sac à dos, car la marche sera longue vers l’Elysée comme on disait jadis, en Chine !
Voilà, mes chers amis, je compte sur votre présence massive afin de faire plier le pouvoir en place et lutter contre la dictature sans précédent d’une météo désespérante !

Vive la république des jardins !

Ju’âne Pedro du 142, mais chut…

  • Jean-Pierre
  • Le 14/04/2018

Bonjour les amis !

Ah galère de galère, il ne pleut plus !
Fini la farniente sur le canapé !
Terminé de regarder en boucle "Questions pour un champion" sur You tube !
Sortir les bêches, retourner la terre, prévoir les semis, boire un coup avec les potes de jardin, quel boulot !
Vivement le retour de la pluie qu'on se repose !

Jean-Pierre, un jardinier délirant !

  • Robert
  • Le 07/08/2017

Superbe site

leto0606@hotmail.com

Écrire un message sur le livre d'or